Cette recherche, liée à l’existence présumée d’entités spirituelles et d’un intérêt considérable pour le domaine parapsychologique, a abouti à la création d’un mouvement spiritualiste dont Hippolyte Lèon Denizard-Rivail, aujourd’hui connu dans le monde entier sous son pseudonyme Allan Kardec, pourrait être considéré le père fondateur.
En 1857, Allan Kardec écrivit son livre le plus important, un véritable chef-d’œuvre qui reçut un intérêt et un succès mondial, traduit en plusieurs langues et encore aujourd’hui réimprimé : « Livres des Esprits ».
Ce volume (Spirit’s Book), selon l’auteur, a été écrit entièrement sous la dictée d’entités spirituelles, évidemment invisibles et est encore aujourd’hui considéré comme le « texte sacré » de la foi spirite.
Kardec a également écrit d’autres livres, parmi lesquels je ne mentionne que le « Livre des Mèdium » de 1861.

Des études très sérieuses sont nées du spiritisme, basées précisément sur le nouveau concept basé sur l’existence présumée d’entités et de sujets spirites ayant un plus grand contact avec ces « êtres ».
Des professeurs de renom, tels que A. de Gasperin et M. Thury (professeur de physique à la Faculté de Genève) se sont intéressés à des phénomènes directement liés à la « séance spiritique ».
En 1860, un scientifique très important, William Crookes (Découverte du thallium – Découverte du tube cathodique) entreprend une série d’expériences scientifiques sur des sujets apparemment dotés de capacités médiumniques, afin d’étudier leur dynamique et d’arriver à une conclusion logique en la matière.
Cet illustre chercheur a eu tendance à confirmer de nombreux événements d’origine paranormale présumée, tels que l’apport ou l’enlèvement d’objets, la perte soudaine et inexplicable du poids de la matière (dates et circonstances rares) et surtout, en travaillant avec le médium Florence Chook, la formation (matérialisation) d’un être féminin dont certaines photographies sont préservées.
William Crookes s’est déclaré plusieurs fois certain de l’authenticité des phénomènes mais a toujours été critiqué par le monde académique, comme d’habitude trop fermé pour pouvoir même accepter l’hypothèse de l’existence de certains phénomènes.

Heureusement, la grande importance de Crookes, en raison de ses recherches et de ses découvertes scientifiques, l’a préservé de l’insulte, comme d’autres collègues moins fortunés.

Le 20 février 1882, la Society for Psychical Research déjà mentionnée a vu le jour, dont les membres étaient presque tous des professeurs ou des érudits de renom, pour ne citer que Henry Sidgwick (Université de Cambridge, F. W. Myers (grec à la même université), et d’autres professeurs formés dans différentes matières.
En 1884, la sœur jumelle American Society for Psichical Research est née en Amérique pour étudier la voyance, également digne d’estime en raison de l’importance des membres sur qui elle pouvait compter.
Les deux sociétés ont été les promoteurs de nombreuses études et enquêtes publiques qui ont mené à des déductions d’un intérêt considérable dans le domaine de la parapsychologie.
Dans le domaine de l’étude des phénomènes physiques produits par les médiums, il convient de mentionner ceux réalisés sur le médium italien Eusapia Paladino en 1890.
Cette femme a réussi à attirer l’attention des plus grands experts du monde entier, pour la variété des phénomènes produits et la finesse avec laquelle ils se sont manifestés.
Lévitations, télékinésie, ectoplasme, tout cela a fait que les experts qui ont traité son cas, y compris Myers, Aksakov, Richet et d’autres personnages illustres, ont beaucoup discuté.

Une autre date à retenir est 1918, année de fondation de l’Institut Mètapsychique International à Paris par Gustave Galey et Eugène Osty.
Les études de cette institution ont conduit, en 1922, 34 illustres savants (professeurs d’université, médecins et autres personnalités importantes) à signer un document rédigé par eux, dans lequel il était affirmé que les phénomènes télékinétiques observés par l’Institut étaient indiscutablement réels.
La même année naît un ouvrage très important de Charles Richet : Traité de Mètapsychique.
Les recherches de ce dernier se sont étendues dans tous les domaines de cette recherche, il convient de mentionner sa très intéressante étude menée sur la Lèonie sensorielle, cas étudié en collaboration avec Pierre Janet, alors considéré parmi les meilleurs neuropsychiatres au monde et estimé dans le monde entier.

Sites Internet à découvrir :

  1. https://voyance-telephone.be
  2. https://www.idealvoyance.be/
  3. http://www.voyancedeluxe.com/

 

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *